dependent-100345__340Maison de retraite ou maintien à domicile?

Ceci est la question que se pose toute personne ayant un parent âgé dont la dépendance évolue.

D’un coté, le placement en maison de retraite reste une démarche difficile et douloureuse pour la personne âgée et pour sa famille.

Et pourtant, le maintien à domicile devient souvent problématique, voire dangereux pour la personne âgée, ce qui provoque de vives inquiétudes au sein de la cellule familiale.

En règle générale, les Français privilégient le maintien à domicile, souvent à causes d’idées pré-conçues sur les maisons de retraite, et sont pour autant réticents à accueillir leur parent chez eux par crainte d’avoir à sacrifier leur vie personnelle.

Les frais:

Les maisons de retraite médicalisées ont en effet un coût non négligeable.

Dans le domaine du  privé, les tarifs d’une maison de retraite peuvent varier de 1800 euros à 6000 euros et plus (selon les régions, Paris intra-muros étant le plus cher).

Dans le domaine public,  la personne âgée n’ayant pas de revenus suffisants pour financer la maison de retraite peut faire appel à l’aide sociale à l’hébergement (ASH).

Dans ce cas, le conseil général du département de la personne âgée va participer aux frais de la maison de retraite, mais les enfants (ainsi que  petits-enfants dans certains départements ) vont être eux aussi mis à contribution dans le cadre de l’obligation alimentaire et de plus, l’aide du conseil général est récupérable sur succession.

Le maintien à domicile, pas toujours moins coûteux…

Les personnes âgées peuvent se voir attribuer une aide du conseil général (l’APA: aide personnalisée d’autonomie) qui va aider à financer les aides à domicile ainsi que l’aménagement du domicile si besoin est.

Plus la personne âgée est dépendante et plus cette aide sera importante ( jusqu’à 1713,08 €/mois pour une personne en gir 1) , en sachant tout de même que la personne âgée participera elle aussi aux frais, dans la mesure de ses moyens.

A noter: Si des travaux importants doivent être engages au domicile, le coût de ces travaux peut dépasser de manière significative le montant de l’aide accordée.

Dans le cas où la personne âgée n’a besoin de présence et de soins que quelques heures par jour, cette option peut être effectivement moins onéreuse que la maison de retraite.

Dans le cas où la personne âgée a besoin de présence 24h/24, le coût du maintien à domicile est beaucoup plus élevé que celui de la maison de retraite (jusqu’à 2 fois plus cher!)

Les soins:

En maison de retraite:

Les soins dispensés en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ( EHPAD) sont tout d’abord des soins d’hygiène, de confort et de prévention ( aide à la toilette, aide pour s’habiller, se nourrir ou se déplacer).Le but de ces soins n’est pas de faire a la place de la personne âgée mais de l’accompagner dans les gestes de la vie courante.

Les soins techniques permettent de prendre en charge les pathologies propres à chaque résident : distribution des médicaments,  injections, pansements,  perfusions…

Les résidents sont le plus souvent suivis par un professionnel extérieur,de leur choix (salarié de la maison de retraite, libéral, ou éventuellement le médecin traitant qu’ils avaient choisi avant leur entrée dans l’établissement). Ce médecin reste le premier prescripteur. En concertation avec le médecin coordonnateur, c’est aussi lui qui décidera du transfert du résident vers une autre  structure  lorsque la maison de retraite n’est plus en mesure de répondre à ses besoins.

Au sein de la maison de retraite, le personnel médical, paramédical et soignant est principalement constitué d’aides-soignants, aides-médico-psychologiques, auxiliaires de vie, agents de service et professionnels paramédicaux (ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues, diététiciens…).

D’autres professionnels libéraux (kinésithérapeutes, pédicure-podologues, orthophonistes, infirmiers, dentistes, diététiciens, psychologues…) peuvent être consultés dans la maison de retraite  ou à l’extérieur.

A domicile:

Les soins infirmiers:

Il existe une structure spécifiquement dédiée aux personnes âgées dépendantes ou malades : le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD), qui va délivrer les soins infirmiers ((pansement, injections…),  d’hygiène générale et  paramédicaux

En complément, le SSIAD peut si besoin coordonner l’intervention d’autres professionnels de santé : kinésithérapeutes, pédicures…

Le service est assuré de façon continue, y compris le dimanche et les jours fériés en cas de nécessité.

Les aides à domicile:

Elles interviennent sur le ménage du logement, l’entretien du linge,l’aide à la toilette,la préparation des repas sur place, aide au coucher,..

Les aides à domicile peuvent également accompagner les personnes âgées lors de sorties, réaliser des activités de loisirs avec elles, et ainsi contribuer à maintenir leur vie sociale.

 

A quel moment intégrer la maison de retraite ?

Senior woman portraitQuand le maintien à domicile devient difficile et que l’état de santé  se dégrade, il est temps de se poser les questions suivantes:  » de quoi mon parent a-t-il besoin?Peut il encore rester à domicile sans se mettre en danger?Sommes nous( la famille) encore en mesure de lui assurer un maintien à domicile confortable? »

La maison de retraite est parfois l’alternative la plus sûre et la plus sécurisante pour tous, même si ce n’est pas celle souhaitée.

Le conseil que nous donnons souvent aux familles qui nous contactent, est d’anticiper l’entrée en maison de retraite: en se renseignant sur leur fonctionnement, en allant en visiter certaines, en réunissant les documents nécessaires, en amenant le sujet doucement à leur parent âgé.

L’urgence est la pire de vos ennemis, elle provoque panique et angoisses, et risque de vous pousser à opter pour une solution précipitée et pas forcement adaptée.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès des professionnels entourant votre parent: médecin traitant , assistante sociale, neurologue,…

Afin d’éviter au mieux l’épuisement du conjoint ou autre aidant familial , il est important que votre parent intègre une structure médicalisée à temps.

L’option maison de retraite fait encore peur, il reste encore beaucoup de préjugés et d’idées reçues sur les maisons de retraite d’il y a 15 ou 20 ans, l’accueil de jour en maison de retraite ou le séjour temporaire peuvent vous permettre de tester cette option et de donner le temps à votre parent d’accepter un séjour plus permanent.

 

Alors…quelle solution adopter?

Il y a autant de situations que de personnes âgées, chacune d’entre elles a des besoins de soins spécifiques, des contraintes (géographiques ou financières), des histoires de vie et une dynamique familiale personnelles.

Chaque personne âgée, si possible en coopération et en accord avec ses proches, se doit de faire une réflexion personnelle afin de définir la solution qui sera la meilleure ,celle qui pourra assurer un confort de vie maximal, une qualité des soins et un respect de la personne âgée et de ses choix  (autant que faire se peut).

Pour toute question ou information ,vous pouvez nous contacter au : 01.82.88.79.79 ou sur notre numéro vert : 0805 083 083 ou encore par email : contact@assistance-retraite.net.