Elderly woman with granddaughter

Près des deux tiers des patients Alzheimer vivent à domicile et un tiers des patients au stade sévère de la maladie vivent encore chez eux. Quand la maladie se déclare, c’est toute une vie qu’il va falloir réorganiser.

Vivre avec Alzheimer  difficile pour le patient, mais aussi très lourd pour vous,la famille, dont le rôle est important pour le maintien à domicile du patient.

 

Ce que vous pouvez faire:

 

1- Observer le traitement prescrit:

Le médecin traitant ou le neurologue ont très probablement prescrit certains médicaments pour tenter de stabiliser l’état physique et psychologique de votre parent, il est important que vous veilliez à ce que le traitement soit bien suivi.  

 

2-Se faire aider:

  • Votre parent peut bénéficier d’aides par le biais de l’APA: aide ménagère, auxiliaire de vie,…Accepter l’intervention d’une personne extérieure peut être difficile mais elle est importante pour faciliter le quotidien.
  • Des contacts réguliers avec le médecin traitant, l’assistante sociale ou le psychologue vous permettront de pouvoir exprimer vos craintes et de bénéficier du soutien psychologique dont vous avez besoin.

3- S’informer:

Vous pouvez trouver toutes les informations dont vous avez besoin auprès des CLIC (centres locaux d’information et de coordination), les assistantes sociales du CCAS (centre communal d’action sociale) et les associations comme France Alzheimer .

Vous pouvez aussi contacter un de nos conseillers, qui saura vous écouter, vous renseigner et vous accompagner (numéro vert : 0805 083 083).

4- Se préserver une vie personnelle:

  • Aménagez vous des moments de détente: si besoin, vous pouvez faire appel à un ami , un proche ou un garde-malade le temps pour vous de vous détendre un peu.
  • N’oubliez pas votre vie: vos amis, vos activités , votre travail,…
  • Renforcez le contact avec le reste de la famille: en leur donnant régulièrement des nouvelles mais aussi à prendre des leurs.
  • Afin de ne pas être sur le qui vive continuellement,aménagez l’appartement pour limiter les risques: privilégiez l’électricité au gaz, débarrassez vous des tapis (risque de chute),médicaments sous clé, porte bien fermée,…
  • Programmez vous des vacances , des week ends …votre parent peut intégrer une maison de retraite en séjour temporaire (séjour de répit) pour quelques jours ou semaines, le temps pour vous de « recharger vos batteries ».

5- Définir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire:

  • Acceptez de déléguer la partie « soins » à des professionnels  afin de préserver votre relation parent-enfant.
  • Faites la part des choses entre soin au malade , partage affectif et obligation morale de le faire. Un groupe de parole peut être un excellent moyen de parler des difficultés rencontrées.

6- Respecter ses limites:

  • Restez à l’écoute de vous même et acceptez vos limites.
  • N’attendez pas d’être épuisé pour vous arrêter et passer la main.
  • Acceptez de ne pas savoir tout faire, de ne pas être disponible à chaque seconde et de ne pas être irréprochable.
  • Ne négligez pas votre sante.
  • Cherchez et utilisez les options accueil de jour,hôpitaux de jours ou maisons de retraite spécialisées.

7- Etre l’aidant sans devenir la victime:

  • N’hésitez pas à exprimer vos difficultés , votre ressenti et votre désarroi.
  • Défendez vos droits, vous pouvez pour cela vous faire aider par les associations.
  • Partagez votre expériences avec les professionnels de la santé.

8- Garder une attitude ferme envers son parent;

  • Ne faites pas pour lui ce qu’il est encore capable de faire.
  • Ne le laissez pas vous commander.

9-Motiver son parent:

  • Parlez pluton de ce qui reste que de ce qui est perdu.
  • Encouragez votre parent à faire et non à laisser faire.
  • Aidez votre parent à préserver sa dignité et son apparence: l’empêcher de rester en pyjama toute la journée, lui parler comme à un adulte et le faire participer aux actes de la vie quotidienne.

 

Il risque fort qu’un jour, bien que vous ayez fait le maximum, le maintien à domicile ne soit  plus possible : une prise en charge en milieu institutionnel permettra, le moment venu, d’offrir les meilleurs soins au patient selon l’évolution de sa maladie.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter!

01.82.88.79.79 ou sur notre numéro vert : 0805 083 083 ou encore par email : contact@assistance-retraite.net