Est-on vraiment bien encadré en maison de retraite ?

Senior woman in nursing home with nurse in gardenLa maison de retraite et l’EHPAD sont des lieux de vie et de soins pour les personnes âgées, en perte d’autonomie ou devenues dépendantes. A ce titre, les établissements d’accueil ont des devoirs bien précis envers leurs résidents.

Des devoirs qui sont régis par le code de l’action sociale et des familles, en vertu de l’article L311-3 les obligeant à une prise en charge et un accompagnement individualisé de qualité favorisant son développement, son autonomie et son insertion, adaptés à son âge et à ses besoins, respectant son consentement éclairé qui doit systématiquement être recherché lorsque la personne est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision. A défaut, le consentement de son représentant légal doit être recherché.

Des résidents protégés par la loi

Ce qui confère aux résidents des maisons de retraite et EHPAD des droits fondamentaux, comme
«Le respect de sa dignité, de son intégrité, de sa vie privée, de son intimité et de sa sécurité.»
Faute de quoi, celui-ci peut intenter une action devant les tribunaux civils.
De même, quand un cas de maltraitance ou de négligence sur une personne âgée est soupçonné ou avéré, une procédure de signalement est prévue par la loi.
Les droits des résidents sont consignés dans le Contrat de Séjour, signé et remis à l’entrée dans l’établissement, ou au plus tard dans le mois qui suit son admission pour tout séjour supérieur à deux mois.
Ainsi, en cas de non respect des clauses énoncées, le résident peut se retourner contre l’établissement d’accueil.

Une équipe médicale complète, des dispositifs de sécurité efficaces

Having Fun with GrandmotherParmi les droits les plus élémentaires, figure celui de l’accès aux soins, à travers une prise en charge complète et personnalisée.Chaque résident doit pouvoir bénéficier d’un véritable projet de soins établi dès son entrée en maison de retraite et ajusté par le médecin coordonnateur tout au long du séjour, en fonction de l’évolution ou de l’éventuelle dégradation de son état de santé.

Il peut ainsi être transféré facilement vers un centre hospitalier en cas d’urgence médicale, et cela en totale coopération avec l’établissement d’accueil.
Autour du médecin coordonnateur se trouvent: les infirmiers, aides-soignants, psychologue, psychomotricien, ergothérapeute, kinésithérapeute, ainsi que l’orthophoniste et l’art-thérapeute particulièrement utiles pour les patients Alzheimer.

Soit une équipe complète, assurant à la personne âgée fragilisée un suivi médical de bonne qualité.
Généralement, le ratio est d’un aide-soignant pour trois résidents. Il s’élève à un pour deux dans les unités protégés, dédiées aux malades d’Alzheimer.
C’est également au sein de ces unités de vie et de soins que les dispositifs de sécurité sont renforcés avec la présence de digicode, le port de bracelets de géolocalisation – permettant d’intervenir rapidement en cas de fugue  et d’éviter ainsi les chutes ou disparitions fatales.
Partout ailleurs, une surveillance est bien évidemment assurée 24 heures sur 24: équipe de nuit, sonnettes d’alarme dans les chambres, système anti-incendie, sol antidérapant, rampes et barres d’appui, gardiennage à l’extérieur des bâtiments.

Un ensemble de mesures et de prestations qui garantissent à la personne âgée hébergée en maison de retraite un encadrement des plus sérieux.

 

Pour en savoir plus , n’hésitez pas à nous contacter  :

au 01.82.88.79.79 ou sur notre numéro vert : 0805 083 083 ou encore par email : contact@assistance-retraite.net